// vous lisez...

Epargne

Les essentiels à retenir sur le livret A

Le livret A fait partie des placements préférés des contribuables qui désirent faire fructifier leurs épargnes sans prendre aucun risque. Ce produit d’épargne réglementé a été élaboré par Benjamin Delessert, le fondateur de la Caisse d’épargne. Depuis sa création, il a y près de 200 ans, ce système a été modifié à de nombreuses reprises par les gouvernements successifs. Pour éviter aux particuliers de se perdre dans ces changements, voici un résumé des informations et des futures réformes à savoir sur le livret A.

Le mode de calcul du livret A en 2020

En novembre 2017, le gouvernement a décidé de maintenir le taux du livret A à 0,75 %. Ce plafonnement prendra fin le 1er février 2020. À partir de cette date, le mode de calcul de ce produit d’épargne sera modifié. Le but de cette réforme est de diminuer durablement les charges financières du secteur du logement social et de mieux protéger les épargnants. Ainsi, le taux du livret A sera fixé comme les taux interbancaires à court terme (EONIA) et la moyenne semestrielle du taux d’inflation. De plus, ce taux sera désormais arrondi au dixième de point le plus proche et ne sera pas inférieur à un plafond de 0,5 %.

Les formalités d’obtention du livret A

En dépit des changements à venir, les critères d’ouverture du livret A restent les mêmes. Ainsi, les particuliers qui souhaitent recourir à ce produit d’épargne sont obligés de suivre quelques règles. En premier lieu, ils doivent se rendre dans un établissement bancaire pour signer un contrat. Ce document stipule les mouvements autorisés par la banque. En second lieu, ils sont tenus de faire un dépôt initial de 10 € au minimum. Pour finir, les contribuables sont invités à faire des versements réguliers dans leur compte.

Pour information, le livret A est accessible à toute personne sans contrainte d’âge. De plus, un individu ne peut posséder qu’un seul et unique livret A. En cas de détention multiple, le contrevenant risque de perdre les avantages de son livret A. À noter qu’une banque n’a pas le droit d’ouvrir un compte sans l’autorisation de l’administration fiscale.

Les avantages offerts par le livret A

Malgré sa réforme, le livret A conserve des avantages remarquables qui séduiront les contribuables. D’un côté, les intérêts produits par ce compte sont entièrement exonérés d’impôt et de prélèvement social. D’un autre côté, les opérations sur un livret A (ouverture, fermeture, retrait, virement…) sont totalement gratuites.

Les produits cumulables avec le livret A

Pour faire fructifier leur épargne sans prendre de risque, les particuliers peuvent combiner leur livret A avec d’autres placements sécurisés comme le livret d’épargne populaire (LEP), le plan d’épargne logement (PEL) ou encore le livret de développement durable et solidaire (LDDS).

À titre indicatif, il est interdit de combiner un livret A et un livret Bleu du Crédit Mutuel. Une exception est toutefois permise pour les comptes ouverts avant septembre 1979.

Les plafonds du livret A

Le plafond du livret reste inchangé. Ce seuil est de 22 950 € pour les particuliers et 76 540 € pour les associations.

Sites amis

Notre site est 100% à destinations des hommes, si votre chien s'intéresse à la finance, au crédit ou aux assurances, nous lui conseillons plutôt les sites assurance chien.

  • Monpretpersonnel.org